Pour tous ceux qui veulent connaître mieux l'histoire culturelle du Japon, à l'égard des beaux-arts, de l'architecture, des religions, des pensées et de la littérature...

Dernières Nouvelles

23/08/2014 >> Nous avons créé une nouvelle catégorie « Politique / Économie » pour les articles concernant ces substrats indispensables de la culture.
07/08/2014 >> Une longue histoire de la relation entre les chiens et les Japonais est retracée dans le document « Comment les Japonais ont-ils oublié de manger du chien? ». Entre cynophagie et cynophilie, il n'y a pas que deux lettres qui ont changé...
30/05/2014 >> Dans le nouvel article ITÔ Jakuchû ---de son apprentissage jusqu'à la série « Dôshoku Saie »---, vous pouvez retracer le chemin parcouru par le grand peintre rhapsodique de Kyôto du 18e siècle.
08/04/2014 >> Un nouvel article sur SHIGEMORI Mirei et ses jardins est à votre disposition. Nous allons visiter les ouvrages de ce créateur contemporain de jardins au temple Tô Fuku Ji (Kyôto).
04/04/2014 >> Nous regrettons que notre serveur refusait par un défaut technique certains courriels qui nous ont été adressés depuis la mi-mars. Nous serons toujours heureux de recevoir vos questions ou vos opinions.
30/03/2014 >> Nous avons modifié le directoire pour que vous puissiez chercher plus facilement les contenus par le genre d'intérêt.
23/03/2014 >> Il se peut que l'application du diaporama soit incompatible avec votre système d'opération. Vous pouvez voir néanmoins toutes les photos en bas de la page concernée.
16/02/2014 >> A la nouvelle rubrique YOSANO Akiko du Lexique, vous trouverez une biographie de la grande poétesse féministe et quelques uns de ses tanka traduits en français.
11/01/2014 >> Un document Une histoire du waka vient de paraître. Il vous invitera au domaine le plus fertile de la poésie japonaise.
04/01/2014 >> Une nouvelle rubrique sur le uta-awase, ou le tournoi poétique, est à votre disposition dans le lexique.
01/01/2014 >> Nous vous souhaitons une très bonne nouvelle année. Nous envisageons d'enrichir encore plus notre site pour qu'il puisse vous servir mieux.
19/11/2013 >> Le nouveau diaporama « Rosetsu ―Candeur et Esprit― » et la rubrique « NAGASAWA Rosetsu » dans le lexique vous racontent beaucoup de ce peintre original de Kyôto du 18e siècle.
06/11/2013 >> Les deux séries d'estampes « Tôkaidô Gojûsan Tsugi » et « Tôkaidô Meisho Zue » de Hiroshige sont à votre disposition dans les Diaporamas.
26/10/2013 >> Trois nouveaux albums, du temple Konchi In à Kyôto, du palais du bouddha géant Daibutsu Den, et de la fête Imamiya Matsuri sont à votre disposition.
20/10/2013 >> Nous avons mis en service provisoirement un index détaillé.
17/10/2013 >> L'histoire du zen au Japon, un nouveau document illustré en deux parties, est enfin publiée dans les Documents.
17/10/2013 >> La peinture du zen à l'époque Muromachi est à votre disposition dans les Documents.
18/09/2013 >> Une nouvelle rublique sur le nembutsu, une pratique bouddhiste importante au Japon, dans le Lexique.
31/08/2013 >> La rublique de Yôsai est entièrement revue, corrigée et augmentée dans le Lexique.
14/07/2013 >> La rublique de Dôgen est entièrement revue, corrigée et augmentée dans le Lexique.
02/05/2013 >> Un diaporama sur le peintre SOGA Shôhaku est disponible ! Retrouvez-y ses images les plus originales.
25/04/2013 >> Une rublique sur le zazen est disponible dans le lexique.
18/02/2013 >> Veuillez trouver la beauté exubérante du Kara-mon, une porte magnifique au temple Nishi Hongan Ji à Kyôto. Un album.
15/02/2013 >> Un album des photos du château d'Inuyama est à votre disposition.
24/01/2013 >> Un nouveau diaporama sur le tenjiku-yô, un style architectural révolutionnaire apparu à la fin du 12e siècle.
06/01/2013 >> Une nouvelle rubrique sur le kumimono, pièces de jonction dans l'architecture, dans le Lexique.
01/01/2013 >> Nous vous souhaitons une très bonne année 2013.
17/07/2012 >> Les tigres dans la peinture japonaise, un musée virtuel en diaporama.
09/06/2012 >> Le château de Hikone en diaporama. Plus qu'une visite guidée.
25/05/2012 >> Le Pavillon d'argent et la culture de Higasiyama en diaporama!
10/05/2012 >> Un document sur le zen est en préparation.
10/05/2012 >> Dôshoku Saie, chefs-d'oevres en série d'ITÔ Jakuchû en diaporama!
10/05/2012 >> Un diaporama sur la chapelle aux phénix est disponible.
10/05/2012 >> Nous avons inauguré notre site!

Nos Articles Séléctionnés

Le dernier coureur des peintres rhapsodiques de Kyôto, Rosetsu a laissé beaucoup de chefs-d'œuvre caractérisés par la candeur et l'esprit. Un diaporama.
Les voyageurs sur la route Tôkaidô : toutes les estampes de la série « Tôkaidô Gojûsan Tsugi » de Hiroshige en deux diaporamas.
La série d'estampes « Tôkaidô Meisho Zue » est un chef-d'œuvre peu connu de Hiroshige.
Un diaporama.
Yuima Koji Zu (Bunsei) L'époque Muromachi (14e-16e siècles) était l'âge d'or des moines-peintres. Toute une variété de peintures inattendues. Un document illustré.
Aka Daruma Zu (Kissan Minchô) Histoire du zen au Japon
1. Des origines à l'époque Kamakura.
Un document illustré.
Ikkyû Sôjun Zô Histoire du zen au Japon
2. De l'époque Muromachi à nos jours.
Un document illustré.
SOGA Shôhaku est un des peintres les plus originaux que le Japon ait jamais connus. Un diaporama.
Une nouvelle fenêtre sera ouverte! Le tigre était un animal qui suscitait l'imagination des peintres japonais, d'autant plus qu'ils ne le connaissaient pas. Un diaporama.
Une nouvelle fenêtre sera ouverte! Le tenjiku-yô est un style architectural révolutionnaire apparu à la fin du 12e siècle. Un diaporama.
Une nouvelle fenêtre sera ouverte! Dôshoku Saie, chefs-d'oeuvre du peintre dit rhapsodique, ITÔ Jakuchû. Un diaporama.
Histoire illustrée du Gion Matsuri, une des plus anciennes fêtes de Kyôto. Un document.
La procession solennelle des chars ornés. Un photoreportage.

Une nouvelle fenêtre sera ouverte! Le château de Hikone, construit au début du 17e siècle, n'est pas une simple forteresse. Un diaporama.
Une nouvelle fenêtre sera ouverte!
La chapelle aux phénix, bâtie au 11e s., avec les peintures murales. Un diaporama.

Une nouvelle fenêtre sera ouverte.
Mampuku Ji, temple chinois à Uji, garde toujours son style Ming. Un album.

Le but de notre site

Le but de notre site est de vous présenter les diverses facettes de la culture japonaise au fil de l'histoire. Les nouveautés comme le manga et le cinéma ne seront pas traitées, mais vous y trouverez les origines historiques des expressions caractéristiques du manga ou celles de la mentalité qui s'exprime dans les films japonais.

La culture japonaise n'est pas difficile à comprendre pour les Occidentaux; vu qu'il s'agit des produits humains comme toutes les autres cultures, elle n'est nullement trop compliquée s'il y a des informations sur ses penchants fondamentaux, ses manières caractéristiques du développement, ses restrictions et ses limites enracinées dans l'histoire avec les facteurs déterminant ceux qui les ont suivi, etc. Mais jusqu'ici, ces analyses approfondies n'étaient pas très bien fournies aux francophones pour deux raisons: primo, les Japonais, se considérant comme trop particuliers pour être bien compris par les autres, se justifient de ne pas s'exprimer d'une façon compréhensible surtout en langues étrangères; secundo, il n'y a pas beaucoup de francophones qui aient pénétré dans ce qui est apparemment mystérieux de cette culture pour éclaircir avec un esprit cartésien les mécanismes qui l'animent.

En réalité, il y a beaucoup d'observations faites sur la culture japonaise, qui sont principalement des reportages des journalistes et des comptes-rendus des ethnologues. Mais elles manquent souvent cruellement le point de vue historique et ne sont que des étalages des phénomènes actuels. Rien n'est pourtant bien compris dans un pays d'une assez longue histoire (on le cède à la Chine et à la Corée, bien sûr) sans en connaître les racines dans le passé, d'autant plus que ce pays était souvent isolé des autres parties du monde. Si on n'a pas de connaissances historiques suffisantes, on tombe facilement en proie à la mystification et à l'obscurantisme. En effet, beaucoup d'étrangers se réduisent en simples admirateurs de tout ce qui est japonais. Pas mal d'autres sont emportés pour toujours par la "solidarité" et le "sang-froid" des Japonais face aux désastres et aux calamités. Mais il faut faire attention: un louange à cent pour cent n'est que nuisible à la compréhension mutuelle entre les peuples.

Il faut d'ailleurs être conscient des aspects sociaux de chaque élément de la culture. Par exemple, le zen est souvent considéré comme typique parmi les courants bouddhistes. S'il a exercé beaucoup d'influence sur la culture japonaise, ses adeptes n'ont pour autant jamais été majoritaires dans la population japonaise. La clientèle du zen était principalement des guerriers, une partie d'aristocrates et de riches commerçants, et surtout les hommes. En effet, relativement peu de femmes pratiquaient le zen. Et pour le peuple, l'illogisme du dialectique zen et la volontarisme souvent brutal des bonzes du zen faisaient souvent l'objet de moquerie. Nous n'oublierons jamais ces circonstances en racontant non seulement le zen mais aussi les autres sujets.

Il en sera de même pour la mentalité des Japonais. Il y a beaucoup de monde qui louent l'intégrité, l'esprit civique, la politesse et la délicatesse des Japonais. Mais comment peuvent-ils nous expliquer les atrocités commises par ces mêmes Japonais pendant la seconde guerre mondiale en Chine, au Singapour, en Indonésie ou ailleurs? Nous allons analyser les faits, les circonstances, et les racines historiques de ces comportements apparemment contradictoires. Nos critiques ne plairont sans doute pas aux japonais chauvins, mais nous croyons fermement que la beauté et la laideur, le bien et le mal coexistent dans n'importe quelle culture du monde, et qu'en connaître la réalité telle qu'elle est indispensable pour la compréhension mutuelle entre les peuples du monde.

Avant de terminer cette rubrique, permettez-nous de préciser une chose très importante: c'est que notre site est absolument non lucratif, et indépendant de toute autre organisation. Pour assurer notre indépendance, nous n'admettons aucune publicité dans notre site et pas même un simple lien qui nous donne des sous. Nous déclinerons de même tout offre éventuel de soutien financier à notre site, car très peu d'argent nous suffit pour maintenir et enrichir notre site: nous faisons tout par nous-même en tant que bénévoles. Nous refusons en outre catégoriquement tout usage du contenu de notre site dans un but commercial.

Notre site: mode d'emploi

Il y a quatre catégories dans notre site:
---Les diaporamas, avec beaucoup d'images et de commentaires abondants, vous expliquent en détail les sujets les plus diversifiés.
---Les albums vous montrent les photos avec le minimum d'explication.
---Le lexique est un recueil de brèves explications des mot ou des notions pour comprendre la culture du Japon. Nous allons l'enrichir.
---Les documents vous racontent plus profondément ce qui est intéressant dans la culture japonaise.

Sur la graphie romanisée du japonais

Comme vous le savez bien, les Japonais n'utilisent d'habitude pas les caractères latins pour écrire leur langue. La graphie romanisée est donc principalement destinée aux non nipponophones. Nous nous servons ici de la plus vulgarisée des méthodes de romanisation: celle mise au point par J.-C. HEPBURN (1815-1911), missionnaire protestant d'origine américaine. Prononcez donc les consonnes à l'anglaise, tandis que les voyelles se lisent comme en italien. Notez toutefois bien que la consonne « g » est toujours dure comme en allemand.

Les voyelles longues sont indiquées par un accent circonflèxe. Seulement, dans les mots déjà familiers en français, elles ne sont pas signalées comme telles: par exemple nous écrirons Tokyo et Osaka, au lieu d'écrire Tôkyô et Ôsaka plus fidèlement à la prononciation. Nous tenons cependant à écrire Kyôto.

Sur les noms propres des Japonais

Comme tous les peuples de l'Asie de l'Est et comme d'ailleurs les Hongrois, le nom de famille précède le prénom sans aucune exception chez les Japonais. Nous respectons donc cette coutume, mais pour éviter toute confusion, nous écrirons toujours leur nom par les majuscules seules à la manière de l'annuaire du téléphone, par exemple KITANO Takeshi.

Sur le droit de l'auteur

Dans notre site, sauf les citations explicites, tout contenu écrit est original et nous en réservons tous droits. Les photos sans crédit ont été prises par F. TAMON, et nous en abandonnons le droit d'auteur: il vous est entièrement libre de les utiliser, modifier, et redistribuer. Quant aux autres images, nous ne nous servons que de celles dans le domaine public. Notez que selon la législation japonaise actuelle, le droit de l'auteur arrive à l'échéance au bout de 50 ans après la publication.

Nous bénéficions, avec ou sans modification de notre part, des cartes dues aux "OpenStreetMap contributors, CC BY-SA" au site http://www.openstreetmap.org/ qui permet gentiment à tous l'utilisation et la redistribution libres de ses produits. Nous remercions également le Wikimedia et ses contributeurs de mettre à notre disposition leurs précieuses images.

F. TAMON